Le silence est dangereux!

Quand, malgré la présence de doutes relatifs à la sécurité, les patients, leurs proches ou les collaborateurs se taisent, la sécurité du patient est alors en danger.

Comme le montre l'analyse d'erreurs médicales, les situations dans lesquelles une partie des personnes présentes se sont aperçues du risque mais ne se sont pas exprimées ou n’ont pas été entendues sont récurrentes.

«La communication au sein du système de santé»

Consciente que les problèmes de communication jouent un rôle majeur dans la survenue d'erreurs médicales, la fondation mise sur les thèmes Speak Up et PATEM (implication des patients) pour améliorer la culture de la sécurité. Les analyses d’erreurs médicales montrent que certaines parties prenantes (c'est-à-dire les professionnels de la santé, les patients et leurs proches) étaient conscientes des risques de la situation considérée, mais n’ont pas exprimé leurs préoccupations. Dans le secteur de la santé justement, la hiérarchie complique souvent la communication, que ce soit entre l'équipe de traitement et le patient ou entre les professionnels de la santé eux-mêmes. Le fait d’être confronté à son propre désarroi, à des dilemmes éthiques et le manque de temps font le reste. Aborder les préoccupations de sécurité n'est pas chose aisée. Il ressort de l’analyse d’erreurs médicales que les situations dans lesquelles une partie des personnes présentes se sont aperçues du risque mais ne se sont pas exprimées ou n’ont pas été entendues sont récurrentes. Des concepts tels que le PATEM ou le Speak Up peuvent dès lors aider et libérer la parole.

Aborder les préoccupations de sécurité n'est pas chose aisée

Une bonne communication entre les prestataires, mais aussi avec les patientes et patients et leurs proches, est fondamentale pour assurer la sécurité des soins de santé. Or les structures hiérarchiques prédominantes ou anticipées peuvent compliquer cette communication. Le fait d’être confronté à des dilemmes éthiques, des émotions, des peurs et le manque de temps font le reste.

Encourager le Speak Up des patients et professionnels

Sécurité des patients Suisse est déjà à l'origine de deux projets dédiés à cette problématique: consciente que les patients peuvent grandement contribuer à leur sécurité dans les hôpitaux et ainsi aider à éviter des erreurs médicales et incidents, la fondation a mis sur pied avec le projet PATEM des recommandations d’actions pratiques destinées aux patientes et patients. Celles-ci les aident à savoir à quoi ils doivent faire attention au cours de leur séjour à l'hôpital et comment ils peuvent aborder leurs doutes et questions. Par ailleurs, une culture de la sécurité vécue au sein de l'établissement de santé est nécessaire de manière à ce que le personnel apprenne de ses erreurs. Cela permet de favoriser une meilleure sécurité pour le patient. La culture du speak up, c'est-à-dire le fait d'évoquer consciemment les préoccupations de sécurité, est un élément important pour améliorer la sécurité des patients. À ce sujet, Sécurité des patients Suisse a édité une publication et organise, en collaboration avec le centre de formation Careum Weiterbildung, des ateliers destinés aux professionnels et aux responsables des établissements de santé.